Ducati Monster 2021, changement définitif

Ducati Monster 2021, changement définitif

Était-il évitable ou inévitable ? C’est difficile à dire si l’on se réfère au premier modèle d’il y a 27 ans… les motos ont profondément changé, ainsi que les matériaux et la technologie. Peut-être était-ce vraiment inévitable, comme dans le cas du cadre (Ducati abandonne progressivement l’un de ses symboles, le treillis), un peu moins en ce qui concerne le design. Ce que je peux dire, c’est que ce nouveau Monster n’est que la confirmation de ce que nous soupçonnions tous, ou la perte progressive de ces détails qui rendaient le Monster différent des autres, à mon humble avis, le cordon ombilical avec le passé a définitivement été coupé. Avec cela, je ne peux certainement pas dire que le modèle 2021 n’est pas beau et technologiquement avancé, mais pas très personnel, peut-être que oui. La différence avec les autres rivaux est de moins en moins marquée. Je n’ai pas été du tout surpris, vu le dernier travail de Borgo Panigale.

Analysons plus en détail ce qui a été perdu et ce qui est resté.

Ce qui a été perdu

Certainement une grande partie du design unique qui, dans le cas du Ducati Monster, était caractérisé par trois éléments

Cadre

Comme nous l’avons déjà mentionné, le cadre en treillis disparaît pour de bon au profit d’un cadre avant monocoque en aluminium, comme celui qui équipe presque tous les derniers modèles de Borgo Panigale, dans lequel le cadre est directement fixé aux deux têtes du moteur. Cette solution a été vue pour la première fois sur la première Panigale V2 en 2011. Il s’agit certainement d’une solution avant-gardiste qui permet de gagner du poids tout en augmentant l’agilité et la rigidité.

Ducati Monster : Réservoir

Petit à petit, ce réservoir unique et élégant, avec sa forme caractéristique de bosse de bison et ses grands évents latéraux, s’est perdu au profit d’un réservoir certes plus ergonomique et aux lignes facettées, décidément moins personnel et méconnaissable… il y a plein de réservoirs comme ça.

Adieu pour toujours même la selle légendaire, la première était inconfortable pour le passager, mais un chef-d’œuvre de conception. Maintenant il est divisé en deux pièces, derrière est très petit et couvert par un clou dans la même couleur de la moto, il n’y a plus une seule pièce complètement amovible, mais reste une queue peinte fixe dans laquelle la lumière est maintenant complètement incorporée. Cela complique la ligne juste assez pour enlever la simplicité de l’arrière de la moto et le concept de simplification dans lequel la selle était à toutes fins utiles une pièce de conception.

Ce qu’il reste

En ce qui concerne l’évolution de la Ducati Monster au fil du temps, il reste plus ou moins ceci

Supports

Étonnamment, les supports de repose-pieds sont toujours en une seule pièce. Ceux du passager ne sont pas fixés au cadre arrière, mais reste le concept du support qui « joint » ceux du pilote à ceux du passager amincissant l’arrière comme à l’origine.

Moteur

Le moteur, bien sûr, a déjà subi quelques évolutions majeures, dont la première fut l’incroyable avènement du Monster S4 en 2001, où nous avons vu pour la première fois l’introduction d’un quatre soupapes par cylindre à refroidissement liquide. Le moteur de la série Pantah refroidi par air a été largement abandonné à ce jour. Ainsi, si l’on parle du moteur comme d’un bicylindre en V, en fait, la tradition se poursuit. Ensuite… qui sait si un jour le V4, qui fait depuis longtemps partie de Ducati, n’arrivera pas lui aussi.

Concept

D’après ce qui est dit, ce qu’ils croient chez Ducati, c’est que même si les styles et les technologies sont complètement différents, la nouvelle Monster 2021 reste fidèle au concept de simplicité, une moto qui ne possède que le strict nécessaire pour s’amuser, c’est-à-dire un moteur prêt et brillant, une moto légère, compacte, agile et rien d’autre. Le slogan du lancement est « Just Fun« . En fait, le but principal de ce vélo a toujours été celui-ci, même si le premier est né un peu plus comme une expérience, en utilisant ce qui existait déjà dans la maison.

La Monster a-t-elle changé ses caractéristiques ?

Définitivement oui et cette fois définitivement. Derrière cette ligne moderne, rien ne subsiste du premier Monster, sauf peut-être une partie de son essence sportive, cette fois-ci recherchée en détail et étudiée à la table. Suis-je d’accord avec les choix effectués ? On ne peut pas revenir en arrière, les temps changent et les motos aussi, et il est juste qu’elles le fassent. Vous auriez pu faire plus pour garder vivant au moins le souvenir de cette première invention extraordinaire, en rappelant quelques détails, mais évidemment il a été décidé de continuer sur un autre chemin, d’autre part aujourd’hui est également difficile de réinventer un vélo comme celui présenté en 92. Si vous aimez ou pas, ce sera aux motards de le dire, nous attendrons le jugement sans équivoque du marché qui répondra par le nombre de ventes et j’espère l’essayer dès que possible pour le toucher et vous donner mes impressions personnelles.

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.